Les Speed Dating VIA en version numérique

Les Speed Dating Via 2016 ont réuni, le 1er juin dernier, à la galerie du VIA dans le cadre des D’Days deux fois plus de participants que l’édition précédente. Grande nouveauté, les projets sont désormais partagés en amont sur une plateforme dédiée, tandis que les meilleurs d’entre eux rejoindront le premier incubateur du VIA, où ils seront développés jusqu’à leur terme.

 

Speed Dating VIA : la rencontre designers/industriels

Les Speed Dating du VIA version 2016 sont placés sous le signe du renouvellement. En premier lieu, la formule qui consiste à faire se rencontrer industriels et designers dans un format court de 12 minutes est non seulement légitimée, mais aussi élargie : pendant l’après-midi, 40 entreprises ont rencontré 130 designers, et pendant la matinée, ce sont 70 artisans d’art qui sont venus au devant de 30 prescripteurs (architectes d’intérieur, décorateurs). Au total, la manifestation a réuni deux fois plus de participants que l’édition précédente, ce qui montre l’étendue des attentes en matière de création et d’innovation.

VIA Speed Dating

 

Mais surtout, selon les orientations du nouveau directeur général du VIA, Jean-Paul Bath, la formule a désormais une dimension numérique : « Les nouveautés de 2016 se passent sur Internet, avec la mise en place d’une plateforme où les fabricants et éditeurs peuvent exposer leurs demandes, relatives à un produit, une gamme, un matériau, voire le repositionnement d’une marque, indique-t-il. En réponse, les designers peuvent y déposer leurs projets, ce qui permet aux différents acteurs de partager les informations et d’avancer. »

 

Un intérêt croissant des fabricants

Cette édition a notamment attiré des gros industriels, présents pour la première fois, à l’image d’Alsapan : « Nous sommes ici pour chercher des idées de nouveaux produits, explique Christophe Vincent, responsable marketing et création de l’entreprise. Les projets présentés étaient souvent en décalage avec notre positionnement, mais l’approche est intéressante. » Un position proche de celle de Gautier : « Notre but est de découvrir des talents susceptibles de compléter nos équipes de design interne, précise Jean-Luc Lallemand, responsable marketing et développement produit. Les contacts ont été intéressants, surtout pour les chambres de puériculture. »

Speed Dating VIA

 

Les avis sont en revanche plus réservés sur la mise en ligne de projets, qui implique de dévoiler, au moins en partie, sa stratégie. Autre nouveau venu aux Speed Dating, Sellerie du Pilat est davantage venu avec l’objectif de proposer ses savoir-faire de tapissier décorateur à des créateurs en quête de partenaires pour fabriquer leurs produits. C’était aussi la première participation pour l’enseigne de literie Mon Lit et Moi, qui vient de racheter le fabricant de literie haut de gamme Le Lit National. « Désormais, nous ne sommes plus seulement distributeurs, mais aussi éditeurs, avec l’intention de développer des produits créatifs dans l’environnement de la literie, explique son directeur général Nicolas Lévy. Cette première édition a été, pour nous, prometteuse. »

LES D’DAYS FONT LEUR R/EVOLUTION

S’ils ont désormais un avant, les Speed Dating du VIA ont aussi un après sur Internet, avec le lancement, dès ce mois de juin, du premier incubateur VIA, qui réunira une sélection des meilleurs projets de cette édition 2016, destinés à être mis en ligne, pour que les différents acteurs puissent les développer de façon partagée et les mener à leur terme, c’est-à-dire jusqu’à la mise sur le marché. Ainsi naîtront les prochains fruits du Speed Dating.

[F.S.]

 

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire