Avec « Terres d’Aubrac », Technilat attaque l’export

Dévoilée en décembre dernier sur EspritMeuble, la nouvelle gamme « Terres d’Aubrac » permet une franche montée en gamme de Technilat, qui dispose désormais d’une offre positionnée sur le quatrième quartile. Estampillée Belle Literie Excellence et mise en avant grâce à une PLV qualitative et percutante – une fresque de quatre mètres laissant apparaître le logo « Fabriqué en Aveyron » - cette ligne comprend trois produits ressorts, tous dotés d’un pillow top et d’une base ressorts et micropocket, affichant chacun un confort bien différent grâce à l’ajout de techniques spécifiques : visco avec traitement thermique pour le premier, mousse haute-résilience pour le deuxième et latex pour le troisième, le tout avec l’utilisation de matières nobles comme le cachemire et la soie ; sommiers ressorts et têtes de lit complètent la gamme.

Collection-Terres-d-Aubrac_technilat-0

 

Une présence sur Index Dubaï

« Terres d’Aubrac » fournit ainsi une réponse haut-de-gamme aux distributeurs spécialistes, qui peuvent ainsi mettre en scène leurs magasins avec une PLV adaptée... Mais la collection doit également permettre à Technilat d’amorcer un nouveau volet de sa stratégie, à savoir la pénétration et le développement des marchés de l’export ; c’est ce que nous a confié Patrick Réguillon, directeur général de l’entreprise, à l’occasion du salon de Nantes [voir pages 6 et 7] : « Nous avons désormais le produit pour le faire. Terres d’Aubrac sera notre image de marque à l’étranger. Le site internet, d’ores et déjà disponible en anglais, ainsi que le catalogue, en cours de traduction, seront nos meilleurs ambassadeurs ». Mais surtout, outre ces outils, Technilat sera présent sur le salon Index à Dubaï, en mai prochain, aux côtés d’autres fabricants d’ameublement français emmenés par le GEM : la collection « Terres d’Aubrac » illustrera le savoir-faire français en matière de literie, mis en valeur par un marketing adapté (les trois modèles seront rebaptisés, pour l’occasion, « Chic », « Elegance » et « Charme », et accompagnés de la mention « Made in France », autant de termes universels et percutants hors de nos frontières). Et après ? « Nous attendons beaucoup de cette première participation sur un salon étranger, qui sera bien évidemment un test, avance Patrick Réguillon. Pour nous, c’est d’ores-et-déjà une très grande satisfaction que de représenter la literie française – nous serons a priori les seuls du secteur au sein de la collective du GEM – à l’occasion de ce rendez-vous international, qui attire des acheteurs venus non seulement du Moyen-Orient, mais aussi d’Afrique. Car il s’agit bien de cela : nous voulons, dans un premier temps, nous concentrer sur les pays à résonnance française. »

 

La construction d’une nouvelle unité de production

Pour accompagner ce déploiement à la fois national et hors de nos frontières, un plan d’action visant à développer la notoriété de la marque doit être mis en place à moyen terme ; une communication grand public est également envisagée sur deux ou trois ans. Des mesures d’envergure qui nécessitent, en parallèle, l’ajustement de l’outil de production : une nouvelle extension va bientôt sortir de terre sur le site de Luc-la-Primaube. 2017 sera résolument l’année d’une grande accélération pour Technilat.

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire