Steinhoff, en restructuration, prévoit une perte nette au 1er semestre

Le groupe sud-africain plongé dans un scandale comptable depuis décembre dernier, devrait publier une perte nette au premier semestre : les coûts liés à sa restructuration et les dépréciations d’actifs ont en effet éclipsé la progression de son chiffre d’affaires… Chiffre d’affaires qui devrait avoir augmenté de 1 %, à 9,4 milliards d’euros, sur les six mois au 31 mars 2018 : c’est en tous cas de que le groupe a annoncé vendredi 18 mai, à l’issue d’une réunion avec ses créanciers, citant des chiffres préliminaires. Un communiqué publié officiellement sur son site, relayé par Reuters, reprenait la déclaration.

 

Des comptes non certifiés attendus le 29 juin

La maison-mère de Conforama n’a pas dévoilé le montant de sa perte nette sur la période, mais a indiqué qu’il se préparait à publier des comptes non certifiés le 29 juin. Il a également exprimé, ce même vendredi, l’espoir de mettre prochainement en place un plan de restructuration comprenant des mesures fixant notamment la maturité de toutes ses créances à trois ans, à compter de la date de restructuration…

Rappelons que le groupe a indiqué, la semaine dernière, qu’une enquête menée par les auditeurs du cabinet PwC avait révélé que la surestimation de ses bénéfices pourrait entraîner d’importantes nouvelles dépréciations, et qu’il en ferait état avec ses résultats semestriels en juin. L’action avait alors chuté, dans la foulée, de plus de 13 % en séance. Mais ce 18 mai, le titre repartait à la hausse, en prenant 7,54 % à la bourse de Francfort dans l’après-midi.

 

Lire aussi : Enjeux, nouveaux rebondissements... Le point sur la crise Steinhoff
Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire