Le mobilier classique se met au goût du jour

Nouvelle collection pour Taillardat et Rinck, nouveau site Internet pour Moissonnier, sans oublier un nombre croissant de collaborations avec les designers, stylistes et éditeurs de tissus, les manufacturiers du meuble classique jouent la carte de la création et de la modernité pour perpétuer le riche héritage des arts décoratifs.

Canapé Fragonard (Taillardat)

 

Partie intégrante de notre patrimoine décoratif, le meuble classique se renouvelle et renaît sans cesse de ses cendres comme le Phénix. Pour les entreprises positionnées sur ce secteur, il est devenu un domaine de création comme les autres, où chaque collection doit apporter son lot de nouveauté et de surprise.

Lire aussi : Meuble classique, le renouvellement permanent

 

C’est dans cet esprit que la maison Taillardat a exposé sa nouvelle collection 2018, du 18 au 26 janvier dernier dans son show-room parisien, sous le thème « Authentic is the new chic ». L’entreprise, reprise en 2015 par Martin Pietri et intégrée à son groupe Emblem, qui réunit des maisons aux savoir-faire patrimoniaux, a joué la carte de la complémentarité en déclinant une dizaine de meubles, situés entre les pièces emblématiques et les nouvelles créations. Dans le premier registre, on peut citer par exemple le bureau à cinq tiroirs André, de style Louis XVI, en merisier teinté vieux noyer, avec une nouvelle finition bronzes argent, et un dessus cuir vert avec dorure au petit fer. Mais c’est bien le registre de la création qui fait l’identité de la nouvelle collection, avec notamment des tissus d’éditeur et des finitions exclusives qui leur donnent tout leur potentiel décoratif. Ainsi, le lit de repos Olympe voit sa structure en hêtre cannée associée à une assise en velours Gaspard Mûre de Pierre Frey, et des traversins et coussins en tissu Tropical Tropical, Timorous Beasties / Jules & Jim. Autres exemples, la table Victor présente une structure en acajou, et un dessus en marbre impérador foncé avec la finition « Mr de » cuivre, signée du décorateur Tristan Auer pour l’Hôtel de Crillon, tandis que la chauffeuse Isabella de style Directoire est entièrement réinventée par le tissus velours Medium cigare créé par la designer India Madhavi pour Pierre Frey.

Banquette motif fleuri, collection 2018 (Moissonnier).

 

Un nouveau site Internet pour Moissonnier

De son côté, le manufacturier de Bourg-en-Bresse, et grand couturier du meuble classique renouvelle complètement sa vitrine avec un nouveau site Internet, à l’ergonomie repensée, lancé en février dans un seul but : valoriser la richesse du catalogue, la variété des réalisations, et la maîtrise des métiers de l’ébénisterie et de l’artisanat d’art associé, qui sont les fondements de sa marque. Ce nouveau site se veut en premier lieu « responsive », c’est-à-dire consultable avec les différents outils existants – téléphone, ordinateur, tablette… – et il est proposé en version bilingue anglais. Le classement par type de produits – commodes, bibliothèques, lits, chaises, etc. – rend la recherche de l’internaute plus facile…

 

> POUR LIRE LES ARTICLES DANS LEUR INTÉGRALITÉ, RECEVEZ LE COURRIER CHAQUE SEMAINE EN VERSIONS PAPIER ET / OU NUMÉRIQUE, EN VOUS ABONNANT ICI !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire