Des literies de pointe

Suite de notre panorama des nouveautés dévoilées sur la dernière édition d’EspritMeuble avec, cette semaine, la literie. Sur cette famille de produits, évidemment, le confort et l’ergonomie sont sans cesse travaillés – avec pour résultat de nombreux produits intégrant d’intéressantes innovations technologiques – mais l’esthétique fait aussi l’objet d’efforts soutenus de la part des fabricants : désormais, le « confort visuel » revêt, en effet, toute son importance.

Cette édition 2017 d’EspritMeuble (qui s’est déroulée en décembre dernier) a encore apporté son lot de « surprises » en matière de literie, que ce soit au niveau des conforts, des designs… ou encore des concepts marketing at autres outils conçus pour séduire toujours plus le consommateur final, et ainsi aider les distributeurs à la vente. Bon nombre de fabricants nous avaient promis de belles nouveautés et évolutions : les résultats ont été à la hauteur de nos attentes, passons-les en revue !

Hypnove (Thiriez)

 

Un confort toujours plus ajusté

C’était une échéance toute particulière pour le groupe Adova, qui voulait ainsi signer son « grand retour » (même si le premier EspritMeuble du groupe repris par Perceva, sous son nouveau nom, était en réalité celui de 2016) : ce salon 2017 était l’occasion de lancer sa nouvelle stratégie, qui est de « devenir le leader du sommeil en Europe », comme nous le confiaient ses dirigeants quelques jours avant l’ouverture du salon [voir CM&H n° 2715, daté du 1er décembre dernier]. Les cinq marques du groupe étaient ainsi présentées sur un gigantesque stand organisé autour d’une structure imposante en bois avec, pour chacune d’elles, une ambiance bien différenciée. Du côté de Dunlopillo, qui veut désormais miser sur son statut de « créateur de matière », une collection 2018 très innovante voit le jour : Aérial et latex proposent des « conforts extraordinaires », même sur de « petits budgets ». Les produits offrent par ailleurs de multiples détails de confort et fonctionnels (coutil stretch adaptive, no flip…) pour une literie facile à vivre. Simmons, pour sa part – dont l’enjeu est un recentrage vers le haut – dévoilait de très nombreux ensembles, parmi lesquels Sensory, développée en collaboration avec des kinésithérapeutes, dont l’âme est composée de ressorts sur la surface intégrale du lit, ce qui remplace donc le carénage en mousse. Luxury adopte un élégant coutil jacquard, Black s’inspire des codes américains… A noter qu’un modèle hybride intègre la collection générale. La marque, par ailleurs, a réalisé un gros travail sur les accessoires. Treca, enfin, veut clarifier sa montée en gamme : T by Treca en entrée / Trésor au cœur de l’assortiment / Couture sur le haut… avec, toujours, le capitonnage en fil rouge.

Dunlopillo (Adova)

 

Literie Duvivier – qui fête ses 90 ans cette année ! – a dévoilé Atlantis, une gamme complète de relaxation composée de quatre versions de sommiers TPR qui suivent une montée dans la gamme : 100 / 200 / 400 et 800. Ce modèle 800, par exemple, associe structure mobile métallique et lames en fibre de verre, une suspension composée de 28 lattes multiplis par place de couchage (dont six lattes avec curseurs de fermeté en zone lombaire) et deux moteurs par place de couchage. Au niveau des matelas, Duvivier propose quatre conforts de base (deux ressorts / un mousse HR / un latex) auxquels sont associés des couches de visco, Pulse ou Natureva, pour un ensemble de literie vraiment personnalisé.

Literie Duvivier

 

L’Aveyronnais Technilat a exposé deux nouveautés en TPR : lattes en carbone, trois moteurs (têtière indépendante du dos), commande par radiofréquence… les détails sont multiples. Terres d’Aubrac, que nous avons pu découvrir en 2016, s’enrichit du matelas Valada, qui ne possède pas moins de… 3 000 ressorts, et enrichi d’un surmatelas alliant Pulse et Visco Thermic. Grande nouveauté de cette année : la gamme Atmosphère, dont l’âme est 100 % en ressorts (donc y compris le carénage) : la surface de couchage est homogène, l’aération optimisée. Selon que l’on choisisse le modèle Venise, Deauville ou Cannes, cette âme est surmontée d’une couche de mousse HR, visco ou latex. Comme pour Terres d’Aubrac, une PLV spécifique et percutante est proposée au distributeur. A noter, enfin, que la collection Mémonat s’enrichit notamment d’une quinzaine de nouveaux tissus et de coutils revisités ; en outre, deux centimètres de visco sont ajoutés aux matelas.

Technilat

 

Tempur mettait en avant, sur son stand, quatre collections de matelas aux codes couleurs bien différenciés, en fonction des différentes technologies : Tempur Hybrid (vert), associant le matériau Tempur et les ressorts ensachés Precision Coil, Tempur Original (orange), fait à partir du matériau éponyme, Tempur Cloud (bleu), enrichis d’une couche d’accueil plus souple et enfin Tempur Sensation (jaune), qui promet un soutien plus résilient.

L’Italien D’Elite enrichit sa gamme Couture, avec le matelas Révolution Bleu, qui apporte un accueil mémoire de forme très confortable, sur une suspension ressorts. Mademoiselle Plush (collection Madame De) combine confort optimal et placement prix « entrée de gamme »… ce qui devrait rapidement en faire un produit phare si l’on en croit les responsables de la marque ! La gamme Sport, quant à elle, propose désormais le modèle Young, qui apporte un concept de double confort ciblé au niveau de la tête et des pieds.

Chez Sedac Meral, la nouveauté phare répondait au nom de Relaxéo, qui propose non pas des TPR, mais des TRPI, autrement dit Tête Relevable / Pieds Inclinables. Ainsi, le système propose une vraie position assise ; cette cinématique inédite est associée à des lattes haut-de-gamme (Durosoft morphologique, pour lesquelles Sedac Meral a une exclusivité en France) ce qui en fait un produit très innovant. Le stand exposait également le concept Noxéo, lancé au printemps 2017 qui offre, lui, un véritable outil aux distributeurs, facile à vendre et simple à comprendre pour le client final. Mentionnons également la collection Minéral, imaginée par un designer, dont les sommiers sont faits de doubles plots en acier, et dont la structure est recyclable à l’infini.

Sedac Meral

 

Elégance et raffinement

Si l’ergonomie et le confort constituent effectivement la base de la réflexion des industriels de la literie, l’esthétique n’est pas, pour autant, oubliée…

 

> POUR LIRE LES ARTICLES DANS LEUR INTÉGRALITÉ, RECEVEZ LE COURRIER CHAQUE SEMAINE EN VERSIONS PAPIER OU NUMÉRIQUE, EN VOUS ABONNANT ICI !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire