Un Maison&Objet très axé « tendances »

En mettant en avant une créatrice de l’année, et un cahier de tendances repris dans un cycle de conférences, l’édition d’hiver du salon – 19 au 23 janvier 2018 à Paris-Nord Villepinte – remplit sa fonction de lieu d’inspiration pour l’ensemble de la distribution. L’offre consistante en meubles – notamment grâce aux fabricants français – renforce son attractivité.

 

Si l’édition de septembre dernier du salon a été l’occasion d’entamer une redistribution de l’espace Projets et du pôle Objet, le Maison&Objet de janvier 2018 s’inscrit dans la continuité en se fixant pour priorité le décryptage des tendances de la décoration. Les quelque 85 000 visiteurs attendus, dont 50 % d’internationaux, devraient repartir non seulement avec leurs commandes habituelles, mais aussi avec une foule d’idées nouvelles pour orienter leur offre et mettre leurs points de vente au goût du jour. Ainsi, ils pourront se laisser inspirer par le travail de la « designer of the year » du salon, la danoise Cecilie Manz, qui s’appuie sur « un équilibre entre civilisation et nature, vital dans son processus créatif. » Cette créatrice éclectique – qui a signé aussi bien des chaises en bois pour Muuto ou Actus, une collection de tables et chaises pour Fritz Hansen, ou des enceintes pour Bang & Olufsen Play… – fera l’objet d’une exposition qui mettra en lumière ses dernières recherches formelles. Pour cette année 2018, le cahier d’inspiration des trois bureaux de style membres de l’Observatoire de Maison &Objet, le numéro 32, aura pour thème « show room », et sera une exploration du nouveau contexte de consommation induit par l’environnement numérique. « Hyperconnecté et hyperinformé, le consommateur reprend le contrôle et devient un véritable partenaire des marques sur lequel il faut compter, explique Vincent Grégoire, tendanceur à l’agence Nelly Rodi, l’un de ses auteurs. Avec la tendance de la showroomisation, qui consiste à exposer sa décoration intérieure sur les réseaux sociaux, il est devenu directeur artistique, designer, architecte, éditeur, communicant, et même commerçant. » Ce phénomène fera l’objet d’une scénographie dans l’Espace d’inspiration (hall 7), avec l’ambition de « ré-enchanter le retail », et sera largement repris dans le cycle de conférences du salon.

 

Une offre consistante en meubles

Comme toujours, cette édition de janvier qui réunira environ 3 000 marques sur plus de 110 000 m² de stands, sera beaucoup plus riche en meubles que celle de septembre…

 

> POUR LIRE LES ARTICLES DANS LEUR INTÉGRALITÉ, RECEVEZ LE COURRIER CHAQUE SEMAINE EN VERSIONS PAPIER OU NUMÉRIQUE, EN VOUS ABONNANT ICI !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire