Sicam 2017 : un salon de diffusion pour l’innovation

En attirant un visitorat qualifié et international, et en réunissant une offre consistante et innovante en matière de composants pour l’ameublement et l’agencement – ferrures, panneaux décor, bandes de chants, finition, adhésifs… – le Sicam a confirmé sa bonne dynamique et montré qu’il est un rendez-vous de premier plan pour notre secteur. Voici notre tour d’horizon des solutions nouvelles lancées sur le salon par les équipementiers.

Reverso, Salice.

 

Le salon italien des composants, accessoires et produits finis pour le marché de l’ameublement, qui a ouvert ses portes du 10 au 13 octobre à Pordenone, s’est refermé sur une note positive. L’organisateur souligne la bonne dynamique de la manifestation, avec un visitorat en hausse de près de 8000 visiteurs (7765, dont 31 % d’internationaux en provenance de 99 pays), parmi lesquels un grand nombre d’entreprises leaders du secteur. Les visiteurs non italiens proviennent aux deux tiers de l’Europe (67 %), mais pour 25 % d’Asie, et 3 % d’Amérique, ce qui traduit un intérêt mondial pour ce rendez-vous. Le contingent de visiteurs français se classe au quatrième rang, derrière les visiteurs allemands, puis ceux de la Slovénie voisine et de la Russie. Du côté des exposants, on se rapproche de la barre des 600 (583), sur plus de 15 000 m2 de stands – un chiffre en constante augmentation depuis 2013 – dont 28 % de non-italiens en provenance de 35 pays. Enfin, en ce qui concerne le profil des visiteurs, il se compose en premier lieu de directeurs généraux (31 %), suivis de responsables techniques (11 %), de commerciaux (8 %) et d’agents (7 %), appartenant pour 42 % à l’industrie, pour 21 % commerce et pour 21 % à l’artisanat. « Les sociétés exposantes et le milieu international de l’industrie du meuble ont confirmé cette année encore à quel point le Sicam est une vraie opportunité de se rencontrer et de faire des affaires, se félicite Carlo Giobbi, le directeur du salon. C’est à cette participation nombreuse et de haut niveau qu’on reconnaît le succès de l’événement. »

Coulisse Blumotion S (Blum).

 

Un ressenti positif partagé par les exposants : «Nous n’avons pu que constater la qualité du salon, qui n’a pas souffert de la proximité avec Interzum qui s’est tenu seulement il y a cinq mois, déclare Eric Tiberghien, le directeur commercial de Salice France. Contrairement au rendez-vous de Cologne qui incite à créer des grands stands conceptuels, le Sicam a un format plus réduit qui permet de prendre plus de temps pour réfléchir à l’étape suivante, à savoir l’intégration des innovations dans la chaîne de production. » Quelques mois après Interzum, où beaucoup d’exposants testent leurs nouveautés auprès de leurs clients et distributeurs, le Sicam est aussi le lieu pour lancer commercialement les innovations qui ont été validées et parfois améliorées entre temps. Un positionnement qui est également souligné par Blum : « Nous avons notamment relevé l’importance des délégations qui viennent au Sicam, ajoute Christophe Chenu, gérant de Blum France. Certains de nos gros clients de la cuisine ou de l’industrie sont venus avec des équipes complètes d’une vingtaine de personnes, intégrant les achats, le marketing et la production, pour avoir une vision transversale de ce que peuvent apporter les innovations. »

Topline (Hettich).

 

Ferrures : plus de facilité de montage

La quasi-totalité des grandes marques de ferrures ont répondu présent, en proposant un grand nombre de solutions nouvelles, pour les fabricants de meubles meublant et de cuisines, comme pour les agenceurs et les monteurs, avec l’objectif d’élargir leur créativité et leur faciliter le travail. C’est le cas de Häfele, qui a exposé ses nouveautés pour un assemblage simplifié dans le cadre des tendances au « micro-living » et au « smart home », qui poussent à la modularité et à l’optimisation de l’espace disponible par des solutions d’aménagement intelligentes. C’est le cas par exemple du système d’organisation d’armoires Easy Storage, qui permet d’équiper entièrement un meuble de rangement avec par exemple étagères, porte-pantalons ou porte-chaussures, en montant ou démontant tous ces éléments sans outils grâce a à l’assembleur Easy Storage, pour un temps de manutention réduit de 50 % par rapport à un assemblage à vis. Dans le même registre, le fabricant met aussi en avant sa gamme d’assembleurs pour meubles Ixconnect, en particulier le goujon d’écartement SC 8/25 à montage invisible (trous standard de 8 mm), pour assembler les meubles légers sans outils, par une simple pression, et son grand frère le goujon d’écartement d’une seul pièce Ixconnect 8/60, spécialement conçu pour les meubles de plus grandes dimensions. Häfele a aussi présenté ses autres familles de produits, le système d’éclairage à LEDs Loox, qui peut être commandé avec l’application Häfele Connect, ainsi que les systèmes pour portes coulissantes Slido avec amortisseur intégré, et la gamme de relevants Free Flap, désormais disponible en version électrique.
Exposant fidèle du Sicam, le fournisseur basque espagnol Indaux joue aussi la carte de l’assemblage facile, avec les nouvelles ferrures de fixations invisibles Scarpi-4 et Traser-6, qui apportent une réponse à la nouvelle norme de sécurité européenne. Au-delà, Traser 6 a pour point fort d’intégrer la sécurité dans le processus même d’assemblage, et de pouvoir être démonté sans outil. Le fournisseur a aussi présenté la ferrure pour portes abattantes Delta x3, une transposition du système Delta pour la cuisine vers le mobilier de rangement et de bureau, qui permet d’ouvrir les portes abattantes de façon amortie, tout en supportant un poids beaucoup plus élevé. Signalons aussi, parmi les autres nouveautés, le tiroir double paroi Attractive, avec son design minimaliste et ses possibilités de personnalisation. « Le Sicam reste une référence en Europe, nous avons bien profité de nos échanges avec nos principaux clients européens, et ouvert de nouvelles opportunités de travail avec d’autres industriels », s’est félicité Mikel Arzallus, directeur commercial d’Indaux à l’issue du salon.

Application Häfele Connect pour éclairage à LEDs Loox.

 

Optimiser la qualité de mouvement

Sur son marché domestique, Salice a profité du salon pour exposer son expertise en matière de systèmes d’ouverture pour portes coplanaires : « Nous avons réuni en avant-première toutes nos solutions de la gamme Slider, pour portes de 10 à 100 kg, explique Eric Tiberghien. Notre système est déclinable, en plus de la version classique à deux portes, en version à une seule porte qui recouvre des étagères ou tiroirs en position ouverte (Slider One), et en version inversée, en s’ouvrant vers l’extérieur par exemple pour découvrir et recouvrir un écran TV (Slider Reverso), une solution qui a tout de suite intéressé les visiteurs. » L’équipementier a aussi mis en avant la nouvelle charnière Silencia +, avec un système d’amortissement à base de deux amortisseurs hydrauliques et miniaturisés, réglable pour obtenir la force de freinage souhaitée en fonction du poids de la porte, qui est entrée en phase de commercialisation à la rentrée. Les autres nouveautés sont le système de relevant coulissant pour porte de meuble haut Mover Tilt, ainsi que le relevant très minimaliste Wind, et le système pour porte abattante Pacta, deux produits qui allient fiabilité technique et design très élaboré. Pour le leader autrichien Blum, le salon a permis notamment de mettre l’accent sur l’élargissement de son programme de charnières, équipées du système d’amortissement Blumotion, pour s’adapter au besoin de personnalisation des fabricants de meubles. C’est ainsi que l’équipementier a lancé le nouveau modèle grand angle Clip Top Blumotion 155°, avec profondeur de perçage du boîtier de seulement 11,5 mm et possibilité de réglage en trois dimensions, particulièrement adaptée pour permettre l’ouverture totale des blocs tiroirs à l’anglaise. Il offre aussi des solutions nouvelles pour les portes en verre ou en miroir, avec la charnière Cristallo, dont la semelle du boîtier est collée, et pour les portes fines entre 8 et 13 mm d’épaisseur, grâce à une nouvelle charnière qui se contente d’une profondeur de perçage extrêmement réduite de 6 mm. Enfin, Blum propose désormais une nouvelle finition en noir onyx, pouvant être associée au tiroir Legrabox en finition noir terra, dans l’optique d’une esthétique contemporaine haut de gamme. Egalement présentée sur le salon, la nouvelle coulisse Blumotion S couvre à elle seul trois technologies de mouvement – Blumotion, Servo-Drive et Tip-On Blumotion – pour deux systèmes de coulissants, Légrabox et Movento. « Notre idée avec ce produit est d’apporter une qualité de mouvement très élevée, tout en simplifiant la gestion des références pour nos clients, commente Christophe Chenu. C’est un message qui a intéressé beaucoup de visiteurs »…

 

> POUR LIRE LES ARTICLES DANS LEUR INTÉGRALITÉ, RECEVEZ LE COURRIER CHAQUE SEMAINE EN VERSIONS PAPIER OU NUMÉRIQUE, EN VOUS ABONNANT ICI !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire